philosophie, design, philo, arts, art, arts graphiques, photo, photographie, littérature, réflexion, décryptage, pédagogie, vulgarisation, explication, événementiel, analyse, politique, écologie, magazine, pub, publicité, culture, expositions, graphisme, cinéma, spirituel, spiritualité, fait religieux, tribu, tribus, musique, musical, utopie, notion, humanisme, humaniste, engagement, engagé, rencontre, altérité, ifer, artdifer, e-art, e-artsup, concept, spectacle, paris, pop culture, popculture, pop-culture, pop, tendance, postmoderne, postmodernité, ultra moderne, ultramodernité, blog
Chaque mot est un préjugé.    {Friedrich Nietzsche}

Dimanche 16 mai 2010{par Autres contributeurs}

Rosa la Rouge, un hymne Ă  la vie | par Camille2

“Ce que j’ai sur le cœur, je l’ai sur les lèvres”, Rosa Luxemburg.

Claire Diterzi dans Rosa la Rouge nous offre (au théâtre du Rond Point jusqu’à vendredi seulement !) un voyage graphique et sonore d’une heure vingt sur la vie de Rosa Luxemburg militante communiste du début du vingtième siècle.

Sourire aux lèvres et tête haute, Rosa Luxemburg s’est battue contre la guerre de 1914-1918 et a fait des années de prison pour avoir toujours assumé ses convictions.
C’est une femme “qui n’a pas peur et qui veut TOUT”
C’est une femme amoureuse et drôle.
C’est une femme qui redonne espoir et espérance à ceux qui ne sont pas physiquement en prison mais qui sont enfermés dans leurs routine consumériste.
C’est une femme qui n’a jamais laissé les armes.
C’est une combattante, une audacieuse, une acharnée, un cœur brûlé, une femme bannie de sa vie pour avoir traduit tout haut ce que son cœur ressentait à l’intérieur d’elle.
Cette femme fût assassinée sauvagement pour avoir laissé place à ses sentiments.
Ses actes resteront mais elle ne laissera pas de grande phrase derrière.
C’est une prisonnière.
C’est un cri à la vie et à la joie, le cri du cœur. “J’ai fait mon devoir alors je reste calme et de bonne humeur”
C’est Zvi-zvi, le seul mot gravé sur sa tombe.
C’est Metropolis et le livre de la jungle en un unique personnage.
C’est une communiste qui clame que:

“La peur, la routine et le crétinisme gouvernemental
qui parasite la vie des autres
n’ont aucune emprise sur moi”

C’est un aigle selon Lenine :
“Il arrive parfois que les aigles volent plus bas que les poules, mais les poules ne parviendront jamais à s’élever à la hauteur des aigles.
En dépit de ses erreurs, elle [Rosa] fut – et elle reste pour nous – un aigle.”

C’est une élévation, comme l’aigle, vers un plus, infini et imaginaire.



Rosa la Rouge, teaser du spectacle

Rosa la Rouge, une épopée musicale,

C’est un spectacle qui regroupe TOUT à la fois : la masse et la solitude, la joie et la douleur, l’amour et la haine, l’industrie et la nature.
C’est un spectacle qui montre bien plus que la simple vie chronologique d’une femme.
C’est un lieu où ses émotions, ses manières de penser et de voir la vie sont retracées. C’est une vision rouge, militante et en même temps verte et douce comme la nature.
C’est un va et viens permanent, une rencontre, un échange, un paradoxe entre nature et monde industriel.

C’est un voyage coloré, rythmé et vibrant.
C’est une optimiste vue par les yeux d’une pessimiste.
C’EST UN CRI ! et ce cri est comme la vie de Rosa Luxemburg : vibrant, puissant, assumé, prenant.

C’est une lutte armée d’instruments et de vidéos.
C’est une expérience, un passage.
Ce n’est pas le portrait de Rosa Luxemburg.
C’est le portrait de son cœur, de ses tripes de ses convictions.

C’est une lutte entre mécanique et organique.
C’est une danse, une élévation lumineuse.
C’est un questionnement sur la notion de liberté.
C’est la masse qui s’exprime d’une seule voix.
“Ce que nous voulons : TOUT”

C’est un univers singulier propre à la chanteuse Claire Diterzi ancienne étudiante d’arts graphiques. À elle seule elle représente le contraste entre nature et société que développe Rosa Luxemburg.

Sa voix est nature et sifflotements d’oiseaux, et ses instruments sont constructions mécaniques et armes d’assaut.



Extrait du spectacle Rosa la Rouge

Rosa la Rouge, un hymne à la vie, une expérience à prendre à cœur.
Attention, cette pièce ne se jouent que jusqu’à vendredi au théâtre du Rond Point.

commentaire : 1Commentaire

Partagez cet article

  • Twitter
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • Delicious
  • MySpace

1 réponse


  1. très beau spectacle !

Réagir au sujet