philosophie, design, philo, arts, art, arts graphiques, photo, photographie, littérature, réflexion, décryptage, pédagogie, vulgarisation, explication, événementiel, analyse, politique, écologie, magazine, pub, publicité, culture, expositions, graphisme, cinéma, spirituel, spiritualité, fait religieux, tribu, tribus, musique, musical, utopie, notion, humanisme, humaniste, engagement, engagé, rencontre, altérité, ifer, artdifer, e-art, e-artsup, concept, spectacle, paris, pop culture, popculture, pop-culture, pop, tendance, postmoderne, postmodernité, ultra moderne, ultramodernité, blog
Il vaut mieux ne pas jouer le rôle du temps, il travaille mieux que nous.   {Vassili Kandinsky}

Mercredi 11 août 2010{par Sonia}

La xénophobie du gouvernement menace notre république

Le discours prononcé le vendredi 30 juillet par Sarkozy à Grenoble a donné à voir une dérive dangereuse de la politique sécuritaire du gouvernement. Il accrédite les vieux mensonges d’une immigration coûteuse, il assimile immigration et délinquance, immigration et insécurité et offre ainsi à la stigmatisation des millions de personnes en raison de leur origine ou de leur situation sociale.

« Nous subissons les conséquences de 50 années d’immigration insuffisamment régulées qui ont abouti à un échec de l’intégration ». Nicolas Sarkozy, discours du 30 juillet à Grenoble.

La proposition du Chef de l’État reviendrait à créer deux catégories de Français, ceux qui n’ont pas d’origine étrangère et ceux qui en ont une. Il n’hésite pas à bousculer certains principes fondamentaux du droit notamment, la notion d’égalité entre les Français. Ce ne sont pas les délinquants que Sarkozy poursuit, ce sont les Français d’origine étrangère et les étrangers, qu’il désigne comme des boucs émissaires par des amalgames, des clichés et des mensonges. Pourquoi un étranger devrait-être puni plus sévèrement qu’un Français alors que le crime est le même ? C’est une expression de xénophobie qui menace les principes les plus élémentaires de la République.

Tous les Français sont constitutionnellement égaux devant la loi « sans distinction d’origine », a rappelé l’ancien garde des Sceaux, Robert Badinter. Voir l’article lepoint.fr : SÉCURITÉ – Badinter rappelle à Sarkozy que « tous les Français sont égaux devant la loi ». Et je rajouterais que l’article de la Constitution précise aussi sans distinction d’origine, de race ou de religion.

Après la création d’un ministère de l’immigration et du grand débat sur l’identité nationale, Sarkozy ne cesse de parler de Français de première, deuxième et troisième génération. Quand cessera-t-on d’être un semi-Français dans la France de Sarkozy ?

Badinter rappelle aussi à juste titre dans son interview à France Inter : « C’est contraire à l’esprit républicain… et c’est une faute politique, parce que le cœur du problème, c’est le sentiment de certains de ces Français, que M. Sarkozy appelle d’origine étrangère, de demeurer malgré leur carte d’identité des étrangers de la nation ».

D’un point de vue législatif, la proposition de Nicolas Sarkozy n’est pas envisageable. (Voir l’article : DÉCHÉANCE DE LA NATIONALITÉ – « Nicolas Sarkozy se heurte à la Constitution ») Alors, difficile de savoir quelles sont les intentions réelles du gouvernement et peu importe que les mesures évoquées soient inconstitutionnelles. Puisque l’essentiel est de préparer les Français pour 2012. Insécurité, immigration, peur de l’autre ? La recette de l’élection en 2007. Ou alors tout simplement cacher tous les faits mettant en cause le financement de sa campagne électorale de 2007 ? Le FN doit se réjouir et jubiler, le président lui-même accrédite sa prochaine campagne électorale…

En 2008 pour le RESF (Réseau Éducation Sans Frontières) Jeanne Moreau lisait deux lettres écrites à Hortefeux, parmi les centaines reçues suite à l’appel de RESF « la vie plutôt que les chiffres ».

Introduction :
1er lettre :
2ème lettre :

Appel citoyen :

A l’occasion du 140e anniversaire de la République, 49 organisations appellent à des manifestations contre la xénophobie d’Etat engendrée par le sarkozysme. La manifestation partira de la Place de la République à Paris, le samedi 4 septembre et aussi partout en France.

http://nonalapolitiquedupilori.org/

commentaires : 5Commentaire

Partagez cet article

  • Twitter
  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • Delicious
  • MySpace

5 réponses


  1. Ce que je trouve juste hallucinant ce sont ces sondages parus juste après cette intervention, montrant qu’une grande majorité des Français étaient en accord avec ces mesures.
    Mais qui commande ces sondages ? qui les produit ? dans quel but ?
    On a déjà vécu une polémique concernant ces sondages qui alimentent les décisions des politiques depuis que Sarkozy est au pouvoir, mais on est vraiment en droit de se poser la question de savoir à qui ils profitent ? n’y a-t-il pas de « manigance » et une certaine complaisance de la part de l’Etat qui finance largement ces organismes. Sont-ils tentés ensuite d’aller dans le sens de la politique voulu par l’Etat pour conserver ce très bon client ?
    « Lorsque vous devez choisir qui croire, entre les chiffres officiels et vos propres yeux, vous devriez toujours croire vos yeux » – Paul Krugman
    Effectivement on se réjouit lorsque notre france Black blanc beur gagne la coupe du monde, mais comment peut-on dans la même semaine avoir un discours tel, et acclamer nos sportifs qui accumulent les victoires en athlétisme, tout en descendant les « voyous » de l’Equipe de France ?
    Il y a en plus deux poids deux mesures, et c’est cela qui nous gêne aujourd’hui je trouve.
    Comment un président Français issu d’une famille d’immigrés de Hongrie, marié à une Italo-française peut-il énoncer FRANCHEMENT que le système d’intégration ne fonctionne pas ?
    Comment, en les regardant bien en face, dire aux français qu’il faut se serrer la ceinture, tout en augmentant son propre salaire de 172% dès les premiers mois de son mandat ? et acheter un avion hors de prix pour les déplacements présidentiels ?
    Comment trouver des milliards et des milliards pour sauver des banques et ne pas trouver un seul centime pour des causes bien plus nobles et flatteuses pour le pays des droits de l’homme, comme les dettes de pays pauvres, le SIDA en Afrique…
     
    Comment prendre au sérieux des ministres qui, tous les jours se retrouvent impliqués dans des scandales et des copinages ? (la grippe A, leS affaireS Woerth…).

    En un mot comme en mille, peut-on encore espérer une réponse, des idées du côté des politiques, ou bien devons-nous chercher ailleurs ?
     

  2. Un nouveau lien un appel de l’association : Rock Sans Papiers. Le 4 et 18 septembre les artistes ripostent face à un gouvernement qui encouragent la xénophobie et le racisme.

    L’ancienne affaire des sondages ->> voir l’article de 2009 montre bien que l’Etat achète et commande une partie des sondages en rapport avec le gouvernement. alors oui je pense qu’il y a volonté de manigance et de manipulation par l’achat des sondages. Mais malheureusement je ne pense pas qu’il y ait manipulation dans les résultats.

    Comme le dit Jean-Paul Dubois le président de la (LDH) Ligue Des droits de l’Homme en réponse à « Comment interprétez-vous le sondage IFOP disant qu’une nette majorité de Français adhère aux mesures sécuritaires proposées par Nicolas Sarkozy ? » (pour l’article lemonde.fr)

    Il répond : « Cela ne me fait pas plaisir, mais ce n’est pas une surprise pour autant. Lorsqu’on appuie ainsi sur la pédale des préjugés, c’est logique qu’ils ressortent. Ce type de discours marche à tous les coups. Beaucoup de gens sont perdus : cela fait 30 ans qu’on leur parle d’une ‘invasion’ des étrangers. Valéry Giscard d’Estaing a employé cette expression en 1978 ! Mais parmi ces gens qui répondent ‘oui’ aux propositions de Sarkozy, beaucoup se font avoir et changeront d’avis. »

    J’espère que le président de LDH à raison et que les gens qui disent Oui aujourd’hui changeront d’avis. Et oui tu as raison à 100 %, il doit avoir Alzheimer pour oublier que son père à été naturalisé Français et qu’il est lui même issu de cette immigration. Mais franchement au bout d’un moment il y a de quoi en avoir marre de ce gouvernement. Je me considère comme française alors que mes parents étaient tous les deux étrangers, mais mon président ne veut pas me donner cette considération… alors M… Je fais quoi alors que je suis née ici et que j’ai passé toute ma vie ici. En gros pour lui, il y aura toujours une distinction… Super ! merci !

     

  3. En ce qui concerne les sondages, voilà une vraie matière à réflexion proposée par rue89 :
    Securité : les biais linguistiques du sondage Ifop – Le figaro

    L’un des points clé de leur analyse est que les sondages sont biaisés, de la manière même dont ils sont formulés. Un petit exemple sur l’un des items du sondage : « Le retrait de la nationalité française aux ressortissants d’origine étrangère coupables de polygamie ou d’incitation à l’excision ». Deux points clés sur cette affirmation qui recueille tout de même 80 % d’adhésion plutôt ou très favorable :

    - l’amalgame entre excision d’une part, acte de mutilation véritable et portant atteinte physique à la personne, et polygamie d’autre part, délit aux yeux de la loi. Les deux sont au même plan. Hors, c’est par l’excision, un acte qui suscite une grande charge émotionnelle, que le sondé termine sa lecture. Les propositions étant encapsulé en un seul et même item, le sondé n’a pratiquement d’autre choix (dans notre culture occidentale complètement étrangère à la pratique de l’excision) que de répondre favorablement.

    - Le fait qu’il n’y a pas, dans cet item comme dans beaucoup du sondage, de véritable question mais une logique du présupposé. Pas d’affirmation franche non plus, à laquelle on peut réagir, d’accord ou pas d’accord.

    Ici se trouve le royaume du tacite et du sous-entendu, de la proposition grave, xénophobe, anticonstitutionnelle, qui avance masquée. On est pas loin du IIIe Reich et de son doigt griffu qui pointe l’Autre, l’étranger, celui qui n’est pas français dans une haine convulsive et aveuglée dynamisée par une seule chose: la peur. Or, la peur vient bien souvent de ce que l’on ne connait pas et qui est ici désigné comme le bouc émissaire, LE responsable, tout comme les juifs, les tziganes et tant d’autres l’ont été il y a seulement une poignée de décennies. Avons nous la mémoire si courte, nous Français pour oblitérer ce qui s’est passé il y a tellement peu ? Avons nous la mémoire si courte, nous Français pour oublier toutes les grandes choses que ces soit disant « Étrangers » ont fait pour la France ? Pouvons-nous sérieusement penser ne serait-ce qu’une seconde qu’un seul d’entre nous n’ait pas dans ses veines une seule goutte de sang « étranger » ?

    La France est une terre d’accueil. Le pays des Droits de l’Homme et de l’égalité entre les citoyens. Un pays qui n’a pas peur de perdre son « identité » au contact de l’Autre mais qui a compris que l’évolution et l’ouverture sont la nature même de celle -ci. Tout comme l’eau qui s’écoule dans le fleuve en le faisant évoluer en permanence constitue précisément son identité.

  4. Pour compléter un petit article du point sur les critiques d’un comité de l’ONU sur la France.
    La France critiquée par un comité de l’ONU

  5. Voici le contre sondage de marianne2/csa Le sondage CSA pour Marianne, réalisé dans les règles de l’art, dément et infirme la quasi-totalité des chiffres et des conclusions de l’étude Ifop pour le Figaro. beaucoup plus rassurant.

Réagir au sujet