Ne dormons pas, questionnons, interprétons

L’art, le cinéma, la littérature, la musique, la mode, la politique, l’actualité… sont autant de vecteurs véhiculant les mœurs, les valeurs et les idéologies de notre temps.

En étant les témoins de l’Histoire de l’humain, ils sont autant de traces de ce qu’est/a été le monde à une période donnée. Ils contiennent également, à l’état germinatif, des indices quant à ce qu’il sera demain. Décrypter ces vecteurs, c’est essayer de mieux comprendre le monde dans toute sa complexité, des racines existentielles de l’intériorité personnelle jusqu’aux liens complexes s’articulant dans l’universelle collectif. Partager ces réflexions, c’est se rapprocher de l’altérité, c’est inviter à construire, articuler ensemble avec humilité et sincérité le visage du monde de demain. C’est un acte citoyen qui regarde avec bienveillance vers les générations futures.

xulux décrypte la pop-culture à la lumière de divers courants philosophiques, notamment humanistes. Il s’adresse à tous ceux désireux d’avoir un point de vue critique sur la société.  Aller au delà des apparences et proposer une mise en lumière avec différents points de vue.

xulux est né de l’envie d’aller vers l’autre en accueillant tout horizon social, culturel et temporel. xulux s’inscrit dans une démarche énergique, un mode d’être au monde engagé, passionné, révolté, qui pose des questions et affole le quotidien. Au départ simple projet étudiant, xulux est vite devenu un mode de vie et de pensée pour nous. Passionnés, éveillés, engagés, nous le sommes devenus. C’est cette énergie et ces questionnements que nous voulons communiquer, pour que chacun participe de cette dynamique. xulux jette des ponts entre passé, présent et a-venir, entre culture classique et pop-culture, entre intériorité et extériorité.

Le monde dans lequel nous vivons va de plus en plus vite, on ne prend plus le temps de réfléchir aux sens que portent les choses, les actes, les paroles.
Pensons-nous seulement encore à questionner ce que l’on voit entend et perçoit. xulux veut prendre ce temps, car comprendre et embrasser pleinement notre environnement peut nous permettre de le transcender.
Ainsi, les affects, l’imagination, le symbolique, l’intuition, la transmission, voilà ce qui nous anime en ces temps matérialistes, individualistes, consuméristes et déshumanisants. En posant des questions sur nous-mêmes, les autres et le monde qui nous entoure, nous voulons remettre l’humain au centre des priorités.

Ne dormons pas, questionnons, interprétons, partageons avec l’autre. Parce que le monde change, les préoccupations de l’humanité avec lui.