Arts médiatiques

Quand Immorose Prestige change le visage de Paris

Écrit par Vincent

H5 a encore frappé ! Le collectif Parisien dont le dernier fait d’arme célèbre fut le court métrage « Logorama », Oscar 2010 du « meilleur court métrage d’animation » à Los Angeles puis César 2011 du « meilleur court métrage « descend une nouvelle fois dans l’arène ». Cette fois, il s’agit d’un projet d’architecture dans le cadre du Grand Paris. Immorose Prestige (mélange d’immobilier et de morose) se propose de faire quelques petits ajustements cosmétique sur l’ile de la cité, pour le plus grand bonheur de la future clientèle haut de gamme de la ville.

Nulle question de dénaturer Paris, les architectes internationaux en charge du projet (Herige Baumann et Acha Bâthi) s’employant à « modifier durablement sans l’altérer, le visage et l’usage de cette île mythique ». Une ouverture vers la modernité, une entrée de plain pied dans le XXIe siècle, un pont entre passé et avenir : la rhétorique est vendeuse et ajustée avec ce qu’il faut d’emphase. On nous vend du rêve. Le raffinement ultime d’un Paris rajeuni et tourné vers le luxe et le business : rencontre avec l’un des responsables du projet.

Les points clé du projets :

1. RÉSIDENTIEL
L’Hôtel Dieu est ré-amenagé en un ensemble résidentiel de grand luxe, avec un jardin intérieur dessiné « à la française », et des boutiques haut de gamme sous les arcades.

2. CENTRE D’AFFAIRES
Le Palais de Justice est transformé en Business Center avec une monumentale salle d’échange, des espaces d’exposition et une salle de conférence internationale.

3. TOURISME
L’ancienne Préfecture de Police devient un hôtel de grand luxe ouvrant sur Notre Dame et la Seine.

4. CULTURE
Le parvis de Notre-Dame est réaménagé en jardin à la française en parc de sculptures.

5. LOISIRS
A la pointe Ouest de l’Ile, prend place un « country-club » (avec spa, tennis, piscine et mini-golf). A l’Est, une Marina et un restaurant sur berge.

6. ÉCOLOGIE
Aménagement de nombreux espaces verts et construction selon les normes HQE.

7. SÉCURITÉ
Acces prioritaire aux seuls habitants et touristes ayant réservé leur visite au préalable via le site de l’ile.

« De Paris à Paradis, il n’y a que deux lettres, et Immorose Prestige se propose de créer ces deux lettres ».

A grand renfort d’hommes de lettre (François Villon, Charles Baudelaire, Ernest Hemingway…) et d’Histoire de Paris, le dossier de presse est intelligemment construit et l’humour corrosif de H5 mêlé à un sens aigüe de la crédibilité est d’une redoutable efficacité. Nuls doutes que ce projet suscitera de vives réactions, dans la ligné de l’installation à la bibliothèque Forney pour la nuit blanche 2007 (Pétitions en préparation, coups de fil de protestation, inquiétude des habitants et des commerçants). De quoi faire parler, « créer le buzz » comme on dit partout et résister à la folie capitaliste par une bonne dose de second degré et d’engagement.

Immorose Prestige de H5

Autres liens multimedias

À propos de l'auteur

Vincent

Curieux, posé et réflechi Vincent est attaché au travail bien fait. Il suit avec une grande curiosité les évolutions du monde dans tous les grands domaines : écologie, économie, politique, arts, littératures, société, éthique, justice, enseignement, santé, transport, communication.

Il considère qu'un designer doit être ouvert, passionnément curieux du monde dans lequel il vit et engagé pour alimenter sa créativité, être pertinent et éthique. Les enjeux sont grands pour les générations futures et tout le monde a un rôle à jouer et une responsabilité.

Co-créateur de l’atelier de design nun, il s'attache a travailler sur des projets dont la forme est au service du fond, qui sont porteurs de sens et dans les domaines des sciences, du luxe, de la pédagogie, de la culture et des arts.

Enseignant et directeur d'e-artsup Strasbourg, une école de création numérique, la transmission de savoir-faire et de savoir-être aux jeunes générations est centrale à ses yeux.

Commentaires

  • Ouais donc en gros c’est pas comme si Paris c’était Déjà pour les riches, on va faire en sorte que ça soit encore plus pour les riches et les (riches) touristes…

    Quand à l’aspect « écologique » j’aimerais bien le trouver… L’écologie d’un projet c’est pas créer une Marina et un country club.

    bref, pas franchement convaincu !

  • C’est exactement l’objet de H5 ! Paris est déjà extrêmement élitiste dans le choix et le prix des logements que la ville propose. Il y a donc derrière ce (faux) projet immobilier, une vraie démarche de dénonciation de travers de Paris. H5 force donc le trait et pousse l’exagération à son maximum avec un festival de bêtise économique, sociale et écologique.

    Bref, j’espère bien que tu n’es pas convaincu mais plutôt révolté !

  • De la même façon que Logorama était un droit de réponse à l’envahissement des marques et une invitation à la réfléxion sur l’omniprésence du « signe » dans notre société de consommation, Immorose prestige dénonce clairement les travers de notre capitale qui devient de moins en moins accessible au plus grand nombre. Dans les deux cas, il s’agit d’une farce mais qui s’appuie sur des faits tellement réels, qu’elle peut se décliner soit en une histoire complète soit en un projet qui semble plus vrai que nature.. Pour moi, il s’agit d’un vrai « coup de gueule » mais poussé tout en finesse….à mon avis, ce sont ceux qui ont le plus d’impact. L’humour, l’ironie , le savoir faire et l’engagement du collectif H5 me plaisent décidément beaucoup! En tout cas, leur travail pose un vrai questionnement…

  • Beaucoup de monde a entendu parler de ce « projet » et y a cru:  c’est bien là toute la force et la subtilité de ce canular…car c’en est un! Pour info, Le Figaro commente  l’évènement dans un article très explicite en date du 1er juillet. On y apprend que le collectif H5 n’en est pas à son coup d’essai pour stigmatiser les déséquilibres de la capitale. En gros, il s’agit d’un faux projet qui dénonce un vrai problème!
     

Laissez un commentaire