Art & esthétique

Michael Kenna : supplément pour l’oeil, l’esprit et l’âme

Écrit par Vincent

Un bien bel endroit que la BNF qui accueille l’exposition de Michael Kenna. Cette dernière présente une rétrospective du photographe, servie par une scénographie très minimaliste et reposante, qui invite à la contemplation. Des parties thématiques fragmentent le cheminement, présentées par des textes dont la poétique sert avec beaucoup d’élégance et de profondeur le propos du photographe. A l’image des photographies exposées, le parcours proposé invite a prendre le temps. Prendre le temps de contempler, de s’émerveiller, de se questionner. Prendre le temps d’un certain apaisement, d’une certaine méditation esthétique et existentielle, dans ce monde ou l’effervescence urbaine continuelle nous étouffe un peu plus chaque jour et raréfie les instants de sérénité et de répit si précieux au cours d’une vie.

Avant de vous faire partager quelques photographies qui m’ont particulièrement touché dans l’œuvre de Michael Kenna, je vous invite à lire l’article de Sonia (Mystère et poésie à la BNF) qui présente de manière plus détaillé cet artiste anglais qui ne travail qu’en noir et blanc.


À propos de l'auteur

Vincent

Curieux, posé et réflechi Vincent est attaché au travail bien fait. Il suit avec une grande curiosité les évolutions du monde dans tous les grands domaines : écologie, économie, politique, arts, littératures, société, éthique, justice, enseignement, santé, transport, communication.

Il considère qu'un designer doit être ouvert, passionnément curieux du monde dans lequel il vit et engagé pour alimenter sa créativité, être pertinent et éthique. Les enjeux sont grands pour les générations futures et tout le monde a un rôle à jouer et une responsabilité.

Co-créateur de l’atelier de design nun, il s'attache a travailler sur des projets dont la forme est au service du fond, qui sont porteurs de sens et dans les domaines des sciences, du luxe, de la pédagogie, de la culture et des arts.

Enseignant et directeur d'e-artsup Strasbourg, une école de création numérique, la transmission de savoir-faire et de savoir-être aux jeunes générations est centrale à ses yeux.

Laissez un commentaire