Art & esthétique

Il y a 20 ans, le mur de Berlin tombait…

Écrit par Sonia

Le soir du 9 novembre 1989, le mur qui séparait Berlin en deux depuis 28 ans s’effondrait, lorsque le peuple le prenait d’assaut. La réunification allemande allait suivre, ainsi que le démantèlement du bloc soviétique. Ce symbole de la guerre froide qui divisait le monde et les deux entités d’un même pays, allait enfin tomber…

Aujourd’hui pour commémorer les 20 ans de la chute du mur, on vous propose non un cours d’histoire, (désolés de vous décevoir) mais des images de  la collection particulière « Artistes pour la liberté ».

le support de la créativité

Dès 1990, des sections de 1 x 1,20 m prélevées sur les fragments vierges du mur servent de supports à la créativité d’artistes internationaux majeurs tels que Eduardo Chillida, Arman, Daniel Buren, Sol Lewitt, Ilya Kabakov, Richard Long, … Ces œuvres sont aujourd’hui rassemblées dans une collection de 45 pièces, que le collectionneur français Sylvestre Verger anime et enrichit depuis vingt ans. A chaque étape internationale, de nouvelles œuvres enrichissent la collection. Cette exposition a été présentée à Paris au Palais Royal, à Berlin et à Moscou (un peu loin, dommage) du 9 novembre au 13 décembre 2009.

Les artistes utilisent à la perfection le support pour communiquer et questionner. Ça se passe de commentaires, il suffit de regarder.

Les œuvres sélectionnées revêtent plusieurs formes de témoignages artistiques :

• la dénonciation des systèmes ayant existé de part et d’autre du Mur (Bruskin, Oppenheim, Kriki, Castelli, Zaborov, Vélickovic…)

LUCIANO CASTELLI, La liberté enchaînée, 1990 - VLADIMIR VELICKOVIC, Sans Titre, 2005

LUCIANO CASTELLI, La liberté enchaînée, 1990 – VLADIMIR VELICKOVIC, Sans Titre, 2005

GRISHA BRUSKIN, Sans Titre, 1990 - DENNIS OPPENHEIM, Femme auréolée, 1990

GRISHA BRUSKIN, Sans Titre, 1990 – DENNIS OPPENHEIM, Femme auréolée, 1990

• le réquisitoire de l’édification du Mur (Fromanger, Klasen, Kabakov, Mach, Cane…)

GÉRARD FROMANGER, A concrete memory, 1998 - DAVID MACH, Le monstre constructeur, 1990

GÉRARD FROMANGER, A concrete memory, 1998 – DAVID MACH, Le monstre constructeur, 1990

• la célébration de la chute du Mur (Arman, Chillida, Knie, Boulatov, Longo, Noir, …) ainsi que du renouveau censé l’accompagner (Artigas, Roussille, Isao…)

ERIK BULATOV, nonstop, 1990 - ROLF KNIE, Le mur condamné à mort, 1990

ERIK BOULATOV, nonstop, 1990 – ROLF KNIE, Le mur condamné à mort, 1990

• l’appropriation par l’artiste du support sans volonté de témoigner sur un aspect directement lié à l’édification ou à la destruction du Mur : la liberté artistique est alors totale (Buren, Lewitt, Long…)

DANIEL BUREN, Gravure sur béton, 1990 - SOL LEWITT-Lignes dans quatre directions, 1990

DANIEL BUREN, Gravure sur béton, 1990 – SOL LEWITT-Lignes dans quatre directions, 1990

À propos de l'auteur

Sonia

Cinéphile aguerri et amoureuse des Belles-Lettres, Sonia aime analyser et comprendre le monde qui l'entoure et bien au-delà. À la fois perfectionniste et curieuse, sa créativité lui permet de développer des créations personnelles et professionnelles, alliant outils artistiques traditionnels et outils numériques.

Graphiste freelance depuis plus de dix ans, elle a pu offrir ses services à de grandes entreprises, mais également servir des start-up innovantes, auxquelles elle offre un regard résolument moderne, technique et créatif.

Étudiante en Philosophie, elle a pour ambition de créer un pont entre la pop-culture et l’univers philosophique. Ainsi, Sonia, réussis le pari d’un syncrétisme audacieux, et promets de nous faire entrer dans son univers.

Laissez un commentaire